11 octobre 2006

Clichy, Vendredi 6 octobre 2006

Pire que les jours où ils n'y a rien à faire, ce sont ceux qui précèdent des jours chargés. A 3 jours de la rentrée, je me demande si mon abandon l'an dernier était vraiment une idée. On peut dire non comme un cri du coeur mais à l'époque il y avait aussi la réalité de mon retard face aux autres. Evidemment ma mère avait raison, car quitte à se casser la gueule dans les partiels, j'aurais sûrement pu continuer pour mieux rebondir cette fois ci. Mais voilà donc une année sans retour possible, plus de redoublement, plus de joker, chaque phrase aux partiels sonnera comme mon dernier mot en cas d'échec, et dans ma filière je ne peux même pas faire appel à un ami. Et comme dit le singe, c'est au pied du mur qu'on voit mieux le mur ^^

Posté par doofy87 à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Clichy, Vendredi 6 octobre 2006

Nouveau commentaire