Vendredi de convalescence, à finir de soigner ma voix à grands coups de sirop, de café chaud et de chocolat brûlant. Et donc même pas d’efforts vains pour m’inscrire en anglais, ça attendra les calendes grecques (que j’ai pas dû voir passer la veille en cours ^^). Pas grand-chose à dire donc, et je refais le coup du programme du week end, plus allégé cette fois. Avec samedi du grand rien de chez rien, celui qui va me donner envie de dormir jusqu’à pas d’heure, de faire la grasse aprem’ … Puis le dimanche avec le match du Paris SG au Parc comme d’habitude. Deux fois de suite à la maison, je croise les doigts pour le cumul des 6 points.

Et pendant ce temps là j’attends mes colis pour me permettre de jouer en ligne avec ma 360 quand je veux.