Mes obligations me rattrapent, je sais que je dois travailler mais je garde mon habitude trop longtemps, et je sais déjà que j’aurais à le payer. Au lieu de bosser sur mon commentaire composé je passe l’après midi (enfin tant que je suis éveillé) à faire le que dalle habituel. Et l’heure avançant je me met tout de même à la tâche sur mon ordi. Je hais ce type de devoir, car ils passent pour un exercice libre à l’écriture de celui qui travaille, mais il nous impose de fixer nous même nos bases, nos règles, et gare à nous de ne pas enfreindre celles là. 4 heure du mat’, les yeux en partie rouge et un devoir pas convaincant, il est temps d’aller au lit pour me torturer le cerveau en imaginant la réaction de la prof.