03 janvier 2007

La Belle Nuit de Noël

Cette année, Noël était placé sous un signe charitable : inviter des personnes qui risquaient de passer le réveillon seul. Pour une fois que nous respections cet esprit de Noël réellement, et pas simplement son côté commercial à base de cadeaux dans tout les sens, chose que nous avons malgré tout fait bien entendu. A peine arrivé je m’occupe de mettre les cadeaux au pied du sapin avec Yann, mon cousin. On bave comme des gamins devant les cadeaux, on les compte minutieusement, on les prend en photo.

No_l_2006_003_copie No_l_2006_006_copie No_l_2006_007_copie

 

Pendant ce temps la les aînés s’occupent du repas, on surveille mamie pour qu’elle ne mange pas des hors d’œuvres avant l’heure (celle de l’apéro et de l’ouverture des cadeaux), on passe le temps en zappant sur les quelques chaînes et leurs programmes de Noël. La taille des cadeaux nous donne l’occasion de faire marcher l’imagination.

No_l_2006_020_copie

Et enfin le moment de distribuer les cadeaux, à grand renfort de nom scandé, de déchiffrage et de recherche des noms également, car ma mère à eu la bonne (et très bonne aussi) idée de prendre du papier cadeaux avec pleins de trucs écrit dessus en latin (pour me rappeler des souvenirs certainement). Et enfin, tout ça terminé, on peut déchirer le papier, décoller atrocement les morceaux de scotchs, deviner au fur et à mesure quel est le cadeau, apprécier, et pour finir remercier chacun pour permettre de se sentir joyeux ne serais-ce que quelques minutes ce soir. Personne n’est oublié même pas les absents.

No_l_2006_029_copie

Alain à été convié à la soirée, et c’est aussi un autre Fabien (ami d’enfance de mon cousin) qui est invité en cours de soirée en apprenant qu’il passe Noël seul devant sa télé, à zieuter le même programme que nous. L’avantage d’avoir pris trop à manger est bien là, pouvoir inviter n’importe qui sans manquer de rien. A part un petit cadeau rien ne manque. L’effet Noël charitable en somme.

Le taff de ma mère nous oblige à quitter « tôt » la soirée, mais dans le fond ça me permet d’aller tâter mes jeux vidéo plus vite … Sans vexer personne j’ai malgré tout la sensation d’avoir passer un réveillon maussade, moralement du moins. Peut être l’idée d’un Noël de « transition », un Noël trop peu habituel pour que je me sente parfaitement à l’aise, alors qu’en fait c’est le Noël le plus respectueux de l’esprit non mercantile qu’il tente de diffuser sur la planète.

No_l_2006_033_copie

Posté par doofy87 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La Belle Nuit de Noël

Nouveau commentaire