20 juillet 2007

Un séjour, deux chansons, pleins de photos

Départ tôt le matin, chacun de son côté. Ma mère en voiture avec les bagages pour compagnie, Yaya et moi en train, bien moins chargés. Après s’être déposé en gare d’Austerlitz par le père de Yaya (merci encore) on prend à peine de temps que l’on se dirige déjà vers nos places … mais pour pas longtemps. Habitués que nous sommes, nous ne prenons pas au sérieux les indications sur les vitres à nos places : Réservés pour Scouts d’Europe. Quoi ? Comment ? Hein ? Des réservations dans un Corail ? Sauf que 10 minutes après voilà la bande de jeunes en short, et plus de places ailleurs. Charmant. On abandonne et on reste entre deux voitures. Le contrôleur nous indique quelques places plus loin … Sauvés.

Ma mère nous accueille en gare de Lamotte Beuvron (doux nom) et direction les vacances pour 7 jours. Comme d’hab’ on commence par l’italien, au soleil (si on avait su) et au vent, gare aux couverts sur le sol et aux verres cassés. N’empêche c’était bien bon les tomates morazella (sic). Le premier soir on prend l’apéro sur la terrasse, avec les canards, les poules d’eau et les lapins, et ce fut la dernière. Temps de merde.

Nous remarquons que Center Parcs est envahi par l’évènement supra mondial qui se déroule à 5 minutes en voiture : un concours hippique. Invasion de riches en bottes, pas là de la journée et surpeuplant le dance floor le soir. Quoi ? Center Parcs ce n’est pas un truc de smicard ? Désolé j’imaginais que le fast food à 7 euro le menu c’était général.

Les journées d’après ont eu deux trucs en commun : Baignade et billard. Je n’ai jamais autant fait de partie à Center Parcs. Ce fut équilibré, et les entraînements la journée sur la Wii n’ont pas influencé qui que se soit. Mais je dois avouer, que la seule partie d’importance, c’est moi qui en suis le vainqueur. Il fallait dominer deux manches. 5-3 ce fut dur, mais ne retient on que le nom du vainqueur ? Et les baignades donc. Dommage, le soleil était trop rarement au rendez vous.

L’été vous dites ? Avec un temps pareil la lubie de ma mère était toute excusée, et c’était parfois bien agréable de rentrer le soir de l’Experience Factory avec la bonne chaleur d’un bon feu de cheminée. Et on finissait nos soirées par de bons gros délires (photos dossier en stock) avec de la bonne musique de mon iPod définitivement anthologique ou des reportages de TF1 sur les chats et leurs adorateurs.

Entre deux averses on en profite pour des balades en vélo (assez peu cette fois je dois l’avouer). Et de jour comme de nuit, c’est bien agréable de faire le tour du lac, mais un peu plus de jour je dois bien dire, la faute aux bruits suspects ^^. Et puis un tour de vélo au fin fond de Center Parcs en pleine nuit, c’est bien pratique pour s’achever.

Je m’étais déjà posé la question, mais en sa qualité de Club Med nordiste, je pensais que les stars fuyaient un tel endroit, trop peuplé pour être tranquille. Cette remarque ne remet pas forcément en cause le statu de célébrité de la personne qui va suivre, mais c’est certainement son côté familial qui l’a emporté sur le désir de tranquillité. Un ex de la Star Ac’ ça vous dit quelque chose ? Non en effet, y’en a trop. Bon on va écrémer les possibilités : Chante bien (y’a du monde encore ?), noir (c’est désert dans le coin), grand … Ah oui je vois un vainqueur ! Vous aurez tous reconnu … Non ?


Jee-L (Jean Luc c’était pas assez top peut être). Futur Mufasa dans la comédie musicale Le Roi Lion à Paris. Remarqué dans la piscine par Yaya (ni vous voyez aucun doute sur le fait qu’il ai distingué un grand black baraqué, c’pas son genre), mais étant avec son petit dernier, on n’a pas osé déranger. Mais le même soir, au buffet, devinez qui viens s’installer derrière nous ? Si si, vous pouviez pas le rater, 2m10, une casquette jaune, se retourne tout le temps. Pareil, respectueux que nous sommes nous l’avons laissé manger. Mais pas trop, car bibi a pensé à son appareil. Sympa comme tout, il nous dira bonjour à chaque fois qu’on le croisera le reste du séjour. Un bon gars, marié deux enfants, abordable et pas hautain.

Le dernier jour le soleil revient pour nous narguer. Et là les paroles d’une fille à table pas loin de nous le premier jour me reviennent « C’est bête, on part aujourd’hui et c’est notre premier jour de soleil » … D’ooh !!!


PS : Il y a tellement de choses à dire, et pourtant l’article est déjà bien long. Certainement un autre à venir.

Deux MP3 clin d’œil pour finir :

 

free music

free music

Pourquoi toutes les bonnes choses ont une fin ?

Posté par doofy87 à 23:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Un séjour, deux chansons, pleins de photos

  • Hum, j'avais écrit un long commentaire mais suite à fausse manip', bim, il est plus là...
    Juste une remarque pour dire que je suis impressionné par le fait que tu aies sorti tes muscles pour aller faire des vraies tractions (au moins une pour la photo) et pas seulement celle de la vidéo mémorable de l'article précédent...

    En tout cas, la piscine a l'air bien sympa...

    Et au fait : enfoiré! ça se fait pas d'appeler les gens qui bossent pour leur dire "tiens je suis bien arrivé, il fait beau"...

    Posté par Paulo, 21 juillet 2007 à 09:14 | | Répondre
  • moi je veux un article sur les bruits suspects la nuit prés du lac

    Posté par Mandi, 21 juillet 2007 à 21:28 | | Répondre
  • pourquoi les bonnes choses ont une fin ?

    parce que sinon on ne comprendrait pas qu'il faut en profiter

    Posté par claire, 04 septembre 2007 à 16:42 | | Répondre
Nouveau commentaire