13 octobre 2006

UPX, Mardi 10 octobre 2006

Une bonne journée, c'est tout d'abord une journée où le réveil est parfait, et c'est déjà un détail de foutu. Debout avec les yeux à l'envers vers 6h50, après 15 sonneries de réveil. A la gare, le spectacle de la vue est terrible : brume partout, bâtiment en béton au loin, une vision glauque pour un réveil sans envie. La plus grande joie arrive lorsque une fois dans la salle de cours (latin qui plus est, mon cours d'anti prédilection) et 15 minutes après l'heure du début du cours, tout le monde comprend que ... pas de cours, et là c'est tout juste si je ne regrette pas d'avoir laissé mon oreiller à la maison. Sinon j'aurais pu finir ma nuit en salle L420. Au moins je rentabilise ma carte orange en faisant 2 aller retour Chez Moi/Fac dans la même journée.

Passé la journée, le soir is back, et le prob arrive, pas de départ en vacances en fin d'année. Dans ces cas la il faut prendre sur soit, en faire profil bas. Il y a de la déception bien sûr, un peu d'envie de tout arrêter aussi. Je fais mes milles excuses à l'ami, et tente de le re-motiver, c'est un peu être le bourreau et l'infirmier à la fois. Mes journées sont à deux faces, le jour l'envie de travailler et le plaisir donc, le soir les bad news et la gène.

Posté par doofy87 à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur UPX, Mardi 10 octobre 2006

Nouveau commentaire